Ahhhh, les prix de vente… C’est le sujet de discussion préféré des entrepreneurs créatifs. Et pour cause, c’est aussi très souvent ce qui fait défaut dans ton activité.

 

Quand les prix sont trop bas…

Tu ne gagneras malheureusement pas assez d’argent pour vivre de tes créations et faire croître ton entreprise… Sans parler de l’image que tu renvoies à tes clients sur tes produits et ta marque: bon marché, qualité médiocre, faible valeur, manque d’originalité…

 

Quand les prix sont dans la moyenne…

Tu t’enfermes à jamais dans un cycle de création/vente. Pour arriver à en sortir il faut créer plus et vendre plus mais tu n’auras pas assez d’argent pour ça.  Car oui pour faire grandir ton entreprise, tu as besoin d’y investir.

 

Quand les prix sont trop élevés…

Tu risques de faire fuir ta cible.

Certes, tu pourras obtenir une vente de temps en temps et gagner beaucoup d’argent, mais l’idée de la prochaine vente sera vite anxiogène car ton positionnement prix n’est pas du tout en adéquation avec ton marché.

 

Tu l’auras donc compris, la tarification est une question sérieuse et elle mérite toute ton attention si tu souhaites construire une entreprise durable à long terme.

Heureusement, il existe un moyen simple pour répondre à cette problématique.

 

Voici LA formule utilisée par de nombreux artisans (et qui a fait ses preuves):

 

Fournitures + temps passé = coût de revient

Coût de revient x marge (entre 2,0 et 2,5 ou plus) = prix revendeur

Prix ​​revendeur x marge = prix de vente public

 

 

Et voici un exemple pour que tu comprennes bien.

Supposons qu’il te faut 15 minutes pour confectionner une paire de boucles d’oreilles et que ton salaire horaire est de 20€. Ton temps passé à fabriquer ces boucles d’oreilles coûte 5€ (divise 20€ par 4). Les perles et autres fournitures pour ces boucles d’oreilles coûtent 0,85€. Nous allons utiliser une marge de 2.

0,85 + 5 = 5,85 (coût de revient)

5,85 x 2 = 11,70 (prix revendeur)

11,70 x 2 = 23,4 arrondi à 24€ (prix de vente public)

 

QU’EST-CE QUE LA MARGE ?

C’est dans la marge que se trouve le profit. Mais ne confonds pas profit avec salaire et revenu personnel.

Le profit est l’argent que tu peux (et que tu dois) dépenser pour développer et investir dans ton entreprise, par exemple avec:

– achat de matériaux et de fournitures

– achat de nouveaux outils de travail

– formation

– applications et logiciels de gestion

– publicité

– embauche de stagiaire ou d’assistant

 

Tu peux définir ta marge à plus de 2 fois si tu le souhaites, tant que ton marché peut supporter des prix plus élevés!

La plupart des formules de tarification recommandent une marge de 2 fois entre le prix revendeur et le prix de vente public, mais je suggère que tu utilises une marge d’au moins 2,2 fois, car cela semblera plus attrayant pour tes prospects 😉

MÊME SI TU NE VENDS PAS AUPRES DE REVENDEURS, PRENDS TOUT DE MEME CETTE ETAPE EN COMPTE

En effet, tu pourrais changer d’avis ou de stratégie dans quelques années et te retrouver bloquer par la suite.

 

 

Enfin, pour déterminer tes prix, tu peux également étudier la concurrence. Ils peuvent devenir une référence pour ta propre tarification, à condition de se comparer à conditions équivalentes : pas de besoin de se mettre au niveau de quelqu’un qui fait cela sans être déclaré, tu ne pars pas sur de bonnes bases !

Voici comment tu peux te positionner par rapport à cette concurrence :

– Avec un prix ​​inférieur pour prendre des parts de marché. Personnellement je n’aime pas trop cette approche car elle tire le marché vers le bas.

– Au même prix, pour te positionner en concurrence directe. A toi de faire la différence sur l’originalité de tes créations et ta qualité de service.

– Avec prix ​​supérieur pour communiquer sur la perception d’un service et d’un produit plus précieux

 

Pour t’aider dans le calculs de tes prix, j’ai crée une calculette juste pour toi ! Tout ce que tu as à faire c’est de renseigner tes chiffres et la calculette fera le reste pour toi 😉