… et quels sont mes 2 outils mystères pour les remplacer

 

Cela fait bientôt 5 ans que je suis à mon compte.

Je n’ai pas toujours écrit pour Länk, je suis avant tout une créatrice comme toi (Les panneaux Mademoiselle Pintade, tu connais ?). Depuis tout ce temps, j’ai passé des heures et des heures à me former, à observer, à programmer, à tester des astuces dans tous les sens sur Facebook et Instagram. Quels en sont les retours ? Pour être honnête, je n’ai pas la sensation que les résultats soient à la hauteur de mes investissements. Je ne dis pas que cela ne marche pas, on voit bon nombre d’entreprises qui réussissent de manière fulgurante grâce à ces réseaux. Mais je pense simplement que ce n’est pas fait pour moi.

 

Qui n’a jamais pesté en voyant le compte d’autres personnes décoller alors que le sien stagne depuis des jours ?
Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis sentie déprimée et impuissante à me demander pourquoi cela fonctionne chez le voisin et pas chez moi.
Je n’en pouvais plus de cette pression que je m’auto-infligeais. J’en avais marre d’être l’esclave d’une application qui n’avait plus rien de ludique.
Alors j’ai pris du recul, et je me suis libérée. Voilà comment.

 

Facebook et Instagram sont des SOCIAL MEDIA

 

Facebook et Instagram sont des SOCIAL MEDIA. Comme il ne s’agit pas de fermer tous les comptes et de disparaître de la surface de la terre (en tout cas au niveau professionnel, c’est un peu compliqué), j’ai repensé ma manière de les utiliser.

Dans SOCIAL MEDIA, il y a SOCIAL. (et là tu te dis, calée la fille !)

Donc je l’utilise pour des raisons sociales :

  • J’y partage par plaisir mes dernières actualités auprès de ma communauté. Par PLAISIR, c’est très important. Auparavant, je tenais un planning m’obligeant à poster tous les jours, selon un fil rouge bien précis. C’était source de tension et de stress : mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir publier ??? Et surtout, cela me prenait un temps fou. Aujourd’hui, je poste en moyenne 2 fois par semaine histoire de passer faire un coucou et de raconter ma dernière news. Un peu comme en amitié : on s’appelle régulièrement pour prendre des nouvelles mais on ne spam pas l’autre à le contacter tous les jours pour dire tout et rien à la fois… Fini la prise de tête et bonjour la spontanéité.
  • Je participe et j’interviens sur des groupes Facebook dont je fais partie. Si tu ne connais pas encore bien les groupes et comment ils peuvent t’aider, je t’explique tout par ici. J’anime également mon propre groupe et je t’invite à m’y rejoindre ! Quoiqu’il en soit il s’agit d’interactions humaines enrichissantes : je peux apporter mon aide à d’autres personnes et cela me permet de toujours mieux connaître tes attentes et tes problèmes.

 

J'ai décidé d'arrêter les réseaux sociaux: découvre pourquoi je me sens mieux et mes 2 outils mystères pour les remplacer.

 

Dans SOCIAL MEDIA, il y a également MEDIA (wouah, encore plus calée la fille)

Alors là je l’utilise purement et simplement comme un média traditionnel, c’est-a-dire…

  • pour de la publicité. Comme de toute manière maintenant il n’y a que comme ça que cela fonctionne sur ces réseaux, autant en prendre son parti et s’en servir directement pour ça. Je paye pour me faire connaître et générer du trafic sur mon site, tout comme j’aurais payé un encart dans un magazine. Sauf que ça coûte moins cher donc autant ne pas se priver ^^
  • pour de la veille. Ces réseaux représentent une énorme base de données et me permettent de suivre les dernières tendances, aussi bien au niveau de la création que du marketing digital…

Tu le vois, ma démarche n’est pas radicale. Je n’ai pas tout viré du jour au lendemain, ça serait impensable. Mais j’ai revu ma façon de faire, je me suis libérée des contraintes et surtout de la pression de la course aux abonnés : mes réseaux sociaux ne sont plus une fin en soit, mais plutôt un outils de plus pour me faire connaître.

Je t’invite à en faire autant. Libère toi de cette pensée unique qui te dit que tu ne peux pas réussir si tes réseaux sociaux ne sont pas au top. Car oui, si tu bases toute ta stratégie sur ces réseaux sociaux, que se passera t’il au prochain changement d’algorythme ?

 

Reprends le contrôle de ton business

 

Je vois venir ton air dubitatif face à ce que je viens de dire : elle est bien gentille la p’tite dame mais si je lâche Facebook et Instagram, comment je fais venir les gens sur ma boutique pour les faire acheter ?

Et c’est là qu’interviennent mes 2 outils mystères. Ils sont déjà très connus, donc tu vas probablement être étonné, mais très peu de créateurs les utilisent. Et pourtant, je peux t’assurer qu’ils tiennent toutes leurs promesses…