Le marché du #faitmain est déjà bien investi: de nombreuses personnes fabriquent les mêmes types de produits, avec les mêmes modèles et les mêmes matériaux, ce qui, disons le, complique bien la tâche pour sortir du lot !

La tentation de copier les idées réussies des autres est trés forte. Mais chez Länk je te propose plutôt de faire ton propre cheminement pour tirer le meilleur de toi & de tes idées créatives.

En effet, si tu veux réussir à gagner ta vie en vendant de l’artisanat, tu dois être en mesure de fabriquer un produit unique et enviable. Voici quelques conseils pour t’aider à fabriquer des produits qui sortent de la mêlée.

 

1. Commence par quelque chose qui t’inspire.

Lorsque tu essayes de créer une nouvelle ligne de produit ou un nouveau design, commence ta séance de brainstorming en pensant à des choses qui t’inspirent. Les meilleurs produits commencent très souvent par une idée de quelque chose que l’on adore ou que l’on admire énormément.

Incorpore tes sens. Dans quoi la beauté réside t’elle selon toi ? Quelles sont tes odeurs préférées ? Tes sons ou tes saveurs ? Pose-toi également d’autres questions : Qu’est-ce qui te fait rire ou sourire? Qu’est-ce qui te fait vouloir être une meilleure personne? Les réponses à ce genre de questions seront ton inspiration.

Peut-être es-tu passionné par la vie durable, aime-tu faire du bénévolat dans un hôpital pour enfants ou aime-tu collectionner de vieux livres? Tout ce qui t’inspire, utilise-le pour nourrir ta créativité.

 

2. Propose des concepts de produit exploitables.

Maintenant que tu as passé un certain temps à t’inspirer, tu peux commencer à élaborer des concepts de produit exploitables. Fais un remue-méninges sur les différents types de choses que tu souhaites créer et dresse une liste de possibilités.

Par exemple, tu peux avoir un intérêt à faire des boucles d’oreilles, mais trouves l’idée de créer des peluches tout aussi attrayante. Ne crains pas d’avoir trop d’idées. Note tout ce que tu penses, car même si tu n’utilises pas toutes tes idées immédiatement, tu peux toujours revenir aux anciennes idées plus tard.

Une fois que tu as une liste d’idées, choisis un couple qui se démarque particulièrement pour toi. Tu pouvez maintenant commencer à concevoir tes produits actuels.

 

3. Dessine tes propres dessins et modèles.

Une fois que tu as une idée de ce que tu veux faire, tu peux dessiner des croquis approximatifs. En esquissant tes idées, tu peux visualiser tes produits finis et déterminer comment commencer à les construire.

Même si tu n’es pas très bon en dessin, dessiner tes idées peut toujours t’aider à démarrer le processus de conception. C’est également un très bon support pour communiquer sur l’histoire de ta marque, sur la naissance de tes produits…

Si tu envisages de travailler avec du tissu, du papier ou même du bois, tu peux créer des motifs et des modèles avec tes esquisses que tu peux utiliser pour découper le matériau que tu vas utiliser. Si tu fais du crochet ou du tricot, tu peux utiliser tes dessins pour t’aider à construire ton patron écrit.

 

 

4. Crée un prototype de ton nouveau produit.

Une fois que tu as conçu ton produit ou créé un motif, tu peux fabriquer ton premier prototype. Un prototype est comme un premier produit expérimental. Cela te donne la possibilité de créer un objet physique fini qui n’est pas nécessairement prêt à être vendu, mais qui te donne une idée du fonctionnement de ton idée.

Lorsque tu réalises ton prototype, n’aies pas peur de l’ajuster pendant que tu travailles. Tu peux apporter des améliorations en modifiant tes esquisses ou en modifiant l’élément physique sur lequel tu travailles. Ne t’inquiètes pas du rendu final. Coupe, déchire et fais des marques si nécessaire. Tu ne fais pas encore quelque chose à montrer, alors n’aies pas peur de commettre des erreurs.

Une fois que tu auras bien manipulé ton prototype dans tous les sens, tu devrais pouvoir créer un article fini qui t’apportera entière satisfaction. Passe autant de temps que nécessaire pour bien faire les choses. Comme le dit le vieil adage, tu ne peux pas précipiter l’art.

 

5. Obtiens des commentaires et apporte les modifications finales.

Une fois que tu as un prototype, tu peux le soumettre à commentaires. Ne le montre pas à des clients potentiels : ce n’est pas encore le bon moment ! Réunis plutôt des amis ou d’autres artisans qui peuvent t’aider en faisant des critiques honnêtes et utiles.

Prends des notes au fur et à mesure de ces commentaires afin d’intégrer les modifications finales qui, selon toi, amélioreront ton produit fini. De toute évidence, tu n’as pas besoin d’utiliser toutes les suggestions que tu obtiens, mais il est quand même bon d’y apporter une oreille attentive : c’est une bonne étude de marché qui pourrait te servir à l’avenir.

 

6. Crée un lot de produits vendables.

Maintenant que ton prototype est terminé, tu es prêt à fabriquer un lot de produits vendables.
En utilisant ton prototype comme guide, crée cinq ou dix pièces de cet article.

Avant de commencer à vendre, fais-en plusieurs afin d’obtenir une variété de couleurs ou de styles. Cela te permettra également de modifier les problèmes de dernière minute que tu remarqueras peut-être dans tes articles finis.

J’espère que ces astuces de conception t’aideront à créer de magnifiques articles #faitmain qui se démarquent de la concuurence. Et n’en doute pas, ton entreprise attirera naturellement les ventes grâce à tes créations uniques !